La lutte contre les nuisibles

Chacun d’entre vous a déjà été confronté à ce problème au moins une fois au cours de sa vie professionnelle. Si l’on rassemble ces animaux sous l’appellation de “nuisible“, c’est qu’ils constituent une menace au bon fonctionnement de l’entreprise de par les dégâts qu’ils peuvent engendrer (sacs percés, fils dénudés, trous…) et de par les contaminations qu’ils peuvent provoquer directement (par contact avec un produit) ou indirectement (en souillant avec leurs déjections les denrées, les plans de travail, les ustensiles ou les emballages).

Outre le mauvais effet qu’induit la visite d’une souris dans la vitrine devant la clientèle, le passage d’un rongeur entre les jambes d’un inspecteur ou la présence de crottes dans la mie de pain, n’oublions pas que ces animaux sont vecteurs de maladies (salmonellose, leptospirose). Il convient donc de lutter efficacement contre leur présence.

Les principaux nuisibles rencontrés dans les laboratoires sont les souris, les rats, les blattes, les mouches et les papillons. Le meilleur moyen de lutte reste la prévention, il s’agit d’abord d’empêcher leur entrée dans les locaux : bouchage des trous, moustiquaires aux portes et fenêtres, bas de portes jointifs (12mm suffisent au passage d’un rat et 6mm à une souris !), clapets anti-retours aux évacuations…Ensuite, en cas de présence, faire intervenir un dératiseur/désinsectiseur (contrat obligatoire), supprimer toute source d’attraction (rangement et protection des denrées et nettoyage approfondi des locaux), installer des lampes anti-insectes et anti-projection, des pièges à phéromones…

Dans tous les cas, prenez l’habitude de toujours désinfecter en premier lieu et avant utilisation, vos plans de travail, ustensiles, boites de conserves…

Pour bien d’autres conseils, contactez-nous

Utiliser vos fonds de formation (OPCALIM, FAFCEA)