Les sources de contamination externes

La prévention des risques de contamination de ses produits par des germes pathogènes passe par la considération que tout ce qui vient de l’extérieur du laboratoire est «sale».

En effet, s’il est nécessaire de nettoyer et désinfecter ses locaux comme son matériel, cet effort est balayé si l’on ne prend pas garde à réintroduire des microbes nichés notamment sur les emballages. Il faut se souvenir que le carton d’emballage est une matière putrescible au pouvoir absorbant, qui a été manipulé, stocké dans des entrepôts, des camions de livraison et a ainsi été exposé à mille contaminants (rats, souris, blattes, mains sales…).

Aussi, il convient notamment de :

-  Protéger les tenues de travail propres (housse plastique, compartiment vestiaire) et à l’écart d’autre sources de contamination (tenues de ville, produits chimiques…)

-  A réception, décartonner les produits et ranger les emballages usagés dans le local-poubelle

-  Ne pas entreposer de cartons ou cagettes sur les plans de travail ou dans les frigos (ranger les produits dans des caisses en plastique propres)

-  Ne pas disposer de cartons usagés sur le sol en guise d’antidérapant

-  Ranger les alvéoles d’œufs restant sur le plan de travail dans une caisse plastique

-  Ne pas laisser l’étiquette de traçabilité au contact du produit nu dans sa boite hermétique

-  Décontaminer les crudités brutes et les couvercles de boites de conserve avant ouverture

-  Garantir la protection de ses stocks d’emballages propres dans sa réserve sèche

Pensez à renouvelez vos formations au Guide des Bonnes Pratiques en utilisant vos fonds (FAF, FACEA)

Contactez-nous